La Guelde Delphina

La Guelde Delphina, association de la loi 1901, s'interessant plus particulièrement à l'époque XIVè et XVè siècles. Passionnés, amateurs ou curieux vous pouvez discourir en toute liberté sur ces pages
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La chevalerie fin 14 eme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La chevalerie fin 14 eme   Mer 26 Mar - 0:37

Petit rappel historique sur la chevalerie à la fin du 14 ème siecles.
Les chevaliers sont de moins en moins nombreux à cette époque à cause de plusieurs facteurs.Adouber un chevalier c'est lui fournir un harnois complet,harnois qui devient hors de prix avec la généralisation de l'armure de plates.N'oublions pas que le 14 eme est un siecle de grande pauvreté en europe ,refroidissement du climat,guerre de cent ans,la peste noires entre autres
En général seul les ainés sont adoubés ,les cadets eux n'ont qu'a se debrouiller.Exemple typique Sir Dugueclin lui meme.Il ne devient chevalier qu'a la trentaine bien passée.Il a glané ses harnois et autres destriers en brisant des lances lors des tournois de bretagne.Bref il y a beaucoup de soldat montés ( écuyers,sergents d'armes etc..) mais peu de chevaliers.

En conclusion,n'ayez pas honte d'un role d'ecuyer ils sont,tous romantisme chevaleresque exclus ,l'ossature de la cavalerie du 14 eme.

Sources : les ouvrages de Messieurs Flori et Contamine.( dispo chez bibi )
Revenir en haut Aller en bas
Honorine d'Armagnac
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 269
Age : 29
Localisation : à Nancy ou en Isère
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: La chevalerie fin 14 eme   Mer 26 Mar - 15:55

Merci pour cette petite page d'histoire, il est bon de savoir que le rôle qu'on occupe n'est pas celui réservé aux crétins finis Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagueldedelphina.forumsactifs.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La chevalerie fin 14 eme   Mer 26 Mar - 19:47

N'oublions pas quand meme qu'une généralité n'exclus certainement pas les cas isolés... ;-P
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La chevalerie fin 14 eme   Jeu 27 Mar - 12:04

Ouais, n'empeche, l'ainé, c'est pas parce que t'est arriver en premier qu'il faut te la pêter.
Revenir en haut Aller en bas
Honorine d'Armagnac
Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 269
Age : 29
Localisation : à Nancy ou en Isère
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: La chevalerie fin 14 eme   Jeu 27 Mar - 15:14

c'est vrai tout ça... yen a quand même qui en tienne une couche ! mais bon c'est le cas aussi chez les chevaliers, et d'autres encore... chaque classe a son lot de dégénérés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lagueldedelphina.forumsactifs.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La chevalerie fin 14 eme   Sam 29 Mar - 0:19

Ceci pour faire avancer le débat :
Question posée sur le forum des GMA
"Je me demandais si fin 14 eme, les écuyers portaient les couleurs de leur seigneurs ou bien celle de leur famille.
A la bataille bien sur."

Réponse :Tout dépend du type d' écuyer dont tu parles.

Fin XIVème, le terme recouvre des réalités sociales différentes.

Bon nombre de seigneurs de cette époque restent écuyers toute leur vie car le coût de l' adoubement empêche beaucoup d' entre eux de financer cette cérémonies. Cela ne les empêche pas de particper aux campgnes à la tête de troupes sous leurs ordres, apportées par eux. Dans ces cas de figures, il est certain que l' "écuyer" porte ses propres armes.C' est le cas de Gamot de Bournonville (le gars que je tente d' évoquer, l' ayant choisi comme perso)


Pour les ecuyers au service direct de leur seigneur, je suis moins sur de moi mais il est averé que :

A la montre d' armes de 1392 à Rouen, le vrai Gamot amena plusieurs combattants sous ses ordres dont nous sont connus :
Romage de Boffle, écuyer, dont les armes étaient de sinople à deux bandes d’ argent (parfois écartelées aux armes d’ Ailly : de gueules au chef échiqueté d’ argent et d’ azur de trois tires). Le nobiliaire de Picardie lui attribue quant à lui les armes d’ argent à deux bandes de sable.
Perceval de Hesecques, écuyer, aux armes d’ argent au chevron de sable
Jehan de Moliens, écuyer, armes inconnues.
Il semble bien que les ecuyers sous ses ordres portaient leurs propres couleurs mais il n' était pas à proprement parlé leur seigneur.

(plus tard) Jean d' Aulon , écuyer de Jeanne d' Arc portait ses propres armoiries et non celles de la Pucelle mais même constat que dans l' autre exemple.


EDIT: 3 reflexions non sourcées
- porter les armoiries de son seigneur risquant de causer des soucis d' identification (déjà que les pères et fils portaient parfois les mêmes armes (ex: rogue et baudouin de Belleval, à Azincourt), poprter les arme de son seigneur en bataille est douteux (j' ai interet d' être sûr du courage de mon écuyer si je cours le risque d' être confondu avec lui)

- dans beaucoup de cas, les groupes de combattants sont issus du même lignage et la question ne se pose pas. (cf le bouquin de Scnerb sur la noblesse picarde au début du XVème siècle)

- dans certains cas le blason de la famille est déjà un hommage à celui de son seigneur (ex les armes des bournonville sont inversées par rapport à celles de leur "protecteur" (de Fienne)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La chevalerie fin 14 eme   Sam 29 Mar - 13:38

Oui mais les ecuyers de tournois ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La chevalerie fin 14 eme   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chevalerie fin 14 eme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonjour à tout le monde
» Affiche Magique Week-End du 9 et 10 avril en Avignon
» demande de nouvelle de chevalier et pelisson
» [31 Aout] Stage initiation à la chevalerie - Minorville (54)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guelde Delphina :: Le combat :: La guerre-
Sauter vers: